Kenny Barron, Dave Holland & Johnathan BlakeTrio

+ 1re partie : Alain Jean-Marie & Diego Imbert “Interplay” - The Music of Bill Evans

vendredi 2 septembre 20h00

Grande salle Pierre Boulez - Philharmonie

Tarifs : 40€ / 35€ / 30€
Assis - Placement numéroté
Durée : env. 2h50
La Cité de la musique - Philharmonie de Paris est accessible aux personnes à mobilité réduite. Des places adaptées aux spectateurs se déplaçant en fauteuil roulant sont disponibles dans toutes les salles de concert, sur réservation aux guichets ou par téléphone au 01 44 84 44 84.
La Grande salle Pierre Boulez, le Studio et la Salle de conférence (Philharmonie) sont équipés d’une antenne à haute fréquence.
Les personnes en situation de handicap visuel peuvent demander à être placées le plus près possible de la scène. Le programme de salle en format Word peut être envoyé quelques jours avant le concert, sur demande préalable.
Prêt de matériel (contre une pièce d'identité) aux différents accueils et vestiaires : fauteuils roulants, sièges-cannes, boucles magnétiques « tour de cou », jumelles, lunettes de télévision, monoculaires, loupes, casques anti-bruit. 
Vous rencontrez des difficultés d'orientation ou de mobilité, un volontaire du service civique peut vous accueillir (sur rendez-vous).
Renseignements : handicap@philharmoniedeparis.fr

Deux légendes, le pianiste Kenny Barron et le contrebassiste Dave Holland, poursuivent une conversation entamée voilà plus de 35 ans et aujourd’hui rythmée par le talentueux Johnathan Blake. Un concert en forme de rendez-vous avec l’histoire du jazz, dans son incarnation la plus moderne et élégante.

Évoquer les parcours de Kenny Barron et Dave Holland, c’est feuilleter quelques-unes des pages les plus excitantes du jazz moderne tant le pianiste américain et le contrebassiste britannique ont marqué le genre, en un demi-siècle d’aventures collectives comme sidemen ou leaders. C’est croiser Charlie Haden, Miles Davis ou Steve Coleman, les labels Verve ou ECM. C’est aussi saluer une conversation que les deux musiciens entament en 1985 avec l’album Scratch de Kenny Barron, dans une formule en trio, et poursuivent au début des années 2010 avec une série de concerts en duo et l’enregistrement studio The Art of Conversation en 2014, salué par une critique enthousiaste. Aujourd’hui, c’est en compagnie du batteur Johnathan Blake que les deux légendes ressuscitent la magie du trio, dans la foulée du merveilleux Without Deception de 2020, à la rondeur élégante et chaleureuse.

Première partie : Alain Jean-Marie & Diego Imbert duo

Le contrebassiste Diego Imbert et le pianiste Alain Jean Marie revisitent avec bonheur le répertoire magique de Bill Evans et Eddie Gomez.

Au milieu des années 1970, avec les albums Intuition et Montreux III, Bill Evans et Eddie Gomez donnaient ses lettres de noblesse au duo piano/contrebasse, sans doute la plus délicate des formations du jazz, exercice de haute voltige exigeant une écoute et une complicité à toute épreuve. C’est cette alchimie que le contrebassiste Diego Imbert - qui a rencontré Eddie Gomez lors d’un stage dans les années 1990 - avait en tête en proposant au pianiste Alain Jean Marie de revisiter ce répertoire. Soit deux grands noms du jazz d’aujourd’hui à la conquête d’un Everest, que non seulement ils grimpent avec une élégance impériale mais aussi marquent de leur empreinte. Des interprétations personnelles, gravées sur l’album Interplay - The Music of Bill Evans en 2020, modèle d’entente et d’amitié musicale. 

← Retour à la programmation