Nout / Piscine Olympique

Under the Radar

mardi 7 septembre 20h00

La Dynamo de Banlieues Bleues

Tarif : 13 €

Attention : l’accès à cet événement est soumis à la présentation d’un pass sanitaire valide.

Le duo piano préparé et batterie de Piscine Olympique secouera les oreilles les plus averties, avant que les trois musiciennes de Nout n’explorent le chaînon manquant entre Sun Ra et Nirvana.

 

1/ Piscine Olympique (France )

Un duo étonnant, organique et vibrant, capable de secouer les oreilles les plus averties.

On avait déjà remarqué Xavier Camarasa et son piano préparé dans la folle équipée du MILESDAVISQUINTET!, trio-choc de la nouvelle scène chercheuse du jazz improvisé. Avec de la suite dans les idées, il a imaginé ce duo avec le batteur Laurent Paris, une combinaison d’instruments rarement explorée. Sur ou en contrepoint d’une pulsation rythmique alerte et bouillonnante, les deux mains du pianiste parcourent et défrichent le terrain du Fender Rhodes à la manière d’un pionnier cherchant de l’or dans les eaux profondes d’improvisations échevelées et biberonnées au rock, au jazz ou à la musique contemporaine.

 

2/ Nout (France )

Sous le signe d’une divinité égyptienne, trois musiciennes affûtées cherchent le chaînon manquant entre Sun Ra et Nirvana.

Nout, c’est la déesse du ciel qui, dans la mythologie égyptienne, absorbe chaque soir le soleil avant de le délivrer le matin suivant. Dans le sillage des expériences de John Zorn aux confins du jazz et du noise, Delphine Joussein, Rafaëlle Rinaudo et Blanche Lafuente ont choisi d’expérimenter un mélange rare (flûte, harpe, batterie) à grands coups de pédales d’effets, d’électricité ou d’électronique, et d’imaginer des morceaux comme de véritables scénarios à rebondissements : on se croit dans Alien et on se retrouve dans Indiana Jones, on débute les yeux fermés sur des sièges rouges et on termine en pogo sur le dancefloor…