Kenny Garrett & August Greene feat. Common, Robert Glasper & Karriem Riggins

1re partie : Moses Boyd Exodus

jeudi 6 septembre 20h00

Salle des concerts - Cité de la musique

Placement libre assis / debout
Plein tarif : 31€ / Tarif réduit : 26€*

Pour des raisons totalement indépendantes de notre volonté, Pete Rock & The Soul Brothers ont décidé d'annuler leur participation au concert du 6 septembre avec Kenny Garrett. Le concert est néanmoins maintenu.
Le groupe August Greene avec Common, Robert Glasper et Karriem Riggins remplace Pete Rock & The Soul Brothers, avec Kenny Garrett.
 
La première partie Moses Boyd Exodus reste inchangée.


Référence du saxophone alto, musicien aussi volubile que virtuose, Kenny Garrett, qui a débuté au sein du Ellington Orchestra et a enregistré en compagnie de Freddie Hubbard avant de passer par le groupe de Miles Davis à la fin des années 1980, trace le sillon d’une carrière solo depuis plus de trente ans, entre hard-bop coltranien, pulsation funk, influence soul (celle de sa ville natale, Detroit), sonorités caribéennes (comme chez Rollins) et hip-hop - ce beat hip-hop qui était déjà présent sur son album Simply Said en 1999. 

August Greene est le super-groupe nouvellement formé par le rappeur Common, le pianiste Robert Glasper et le batteur Karriem Riggins.
Début 2016, les trois musiciens se sont retrouvés dans le studio, créant la toile de fond émouvante du dernier album de Common. « Comme le trio commence à créer, ils ont aussi commencé à remarquer quelque chose de différent prenant forme, quelque chose enraciné dans le R&B chaleureux avec ses sons d'antan mais toujours très actuels. C'était de la musique soul avec un rebond moderne, un hybride jazz-rap dans l'esprit de A Tribe Called Quest ». L'album d'August Greene est sorti en mars 2018.


Première partie: Moses Boyd Exodus
Batteur, compositeur et producteur basé à Londres, Moses Boyd se fait un prénom au sein de Binker & Moses, duo de jazz expérimental qu’il forme avec le saxophoniste Binker Golding. Passé en duo par la scène de Jazz à la Villette l’année dernière, Moses Boyd présente cette fois son projet Exodus : un jazz infusé de grime, d’electronica et de musiques ouest-africaines.