Logo Jazz à la Villette

Éditions précédentes > 2014

Mulatu Astatke / Hiatus Kaiyote


1/ Hiatus Kaiyote
Adoubé par Erykah Badu, Mos Def, Gilles Peterson, José James ou encore Questlove de The Roots, Hiatus Kaiyote peut se targuer de posséder un fan-club cinq étoiles. Rien d’étonnant, tant ces quatre Australiens dynamitent la soul contemporaine à grands coups de beats hip-hop, de plages atmosphériques, de poussées d’opéra déguisé, d’envolées électronico-organiques et de mélodies pimentées. Porté par le charisme mi-punk mi-hippie de leur chanteuse Nai Palm, une fan de Billie Holiday et de MF Doom, le groupe a fait du métissage son mode de vie. Débarqué en catimini il y a quelques mois avec un premier album diablement accrocheur (Tawk Tomahawk), Hiatus Kaiyote scintille depuis aux quatre coins du monde comme un carnaval de confettis, à ramener jusque dans son lit.

2/ Mulatu Astatke
À 70 ans passés, le père de l’éthio-jazz continue inébranlablement à parcourir les scènes du monde entier. La musique électro-acoustique du vibraphoniste Mulatu Astatke, harmoniquement statique et répétitive, appelle à la danse, voire à la transe grâce à une pulsation inaltérable et à un joyeux mélange de percussions latines, de mélodies d’Afrique de l’Est, de sections de cuivres ou encore de guitares funky. Il est fort probable que ce concert de rentrée nous dévoile quelques nouvelles compositions depuis la sortie de son dernier disque Sketches of Ethiopia — le premier pour le label français Jazz Village. Comme à son habitude, Mulatu Astatke sera accompagné de ses musiciens britanniques formant son fidèle « Step Ahead Band ».

Placement libre assis/debout - places assises non garanties.

Plein tarif : 26 € / Tarif réduit : 24 € / Tarif jeunes : 21 € / Formule festival : 21 €

Affiche Jazz à la Villette 2014