Mon compte Accessibilité

Festival Jazz à la Villette du 30 août au 11 septembre 2016

Éditions précédentes > 2013

< Concert précédent
Concert suivant >

Troyka feat. Julien Lourau / Empirical / Gogo Penguin

Super English Tea Time !


La scène jazz anglaise sent bon la nouveauté et la créativité ! Le festival vous propose de découvrir trois groupes qui font le jazz de l’autre côté du Channel. Des coups de coeur à écouter d’urgence avec la participation de Julien Lourau. Et pour que l’immersion soit totale, une sélection de thés et de scones pour un English Tea Time en règle sur la terrasse du Cabaret  Sauvage.

1/ GoGo Penguin
Penguin mais pas manchot, ce jeune trio de Manchester fait déjà trembler la scène jazz britannique actuelle. Dès leur premier album Fanfares, le pianiste Chris Illingworth, le bassiste Nick Blacka et le batteur Rob Turner se sont inscrits dans la génération de ces jazzmen ayant grandi en écoutant aussi bien de l’électro que de la soul (de Aphex Twin à Massive Attack), du classique (Debussy, Chostakovitch) et du rock (Radiohead). Un alliage nourrissant leur jazz insaisissable.  Comme E.S.T. ou Rusconi, GoGo Penguin aborde le live avec une énergie décuplée. Mais c’est surtout leur capacité à trouver le parfait équilibre entre improvisations et idées harmoniques qui bluffe dans cette musique si fascinante que soutient notamment Gilles Peterson, toujours aussi expert lorsqu’il s’agit de débusquer les jeunes pousses. À découvrir d’urgence..

2/ Empirical
En seulement cinq ans, Empirical s’est imposé comme l’un des plus fascinants ovnis de la scène jazz britannique actuelle. Car même si ces quatre musiciens connaissent sans doute parfaitement l’histoire du hard bop, du free jazz et aussi celle du jazz européen des années 60, l’originalité de leur formation en fait un groupe presque chambriste. Mais un jazz de chambre instable et totalement impliqué dans l’improvisation. Une association faisant indéniablement écho au Out To Lunch enregistré en 1964 par Eric Dolphy chez Blue Note. Empirical vit pourtant bien en 2013. Et son approche cérébrale et palpitante l’embarque aussi vers les conceptions rythmiques d’un Steve Coleman. Un quartette de redoutables techniciens qui propose au final un univers vaste et envoûtant.

3/ Troyka feat. Julien Lourau
Un vrai concentré de puissance que lâchent le pianiste Kit Downes (ex-membre de Empirical), le guitariste Chris Montague et le batteur Joshua Blackmore ! Un nectar furibard même. La combinaison jazz et rock conçue par les trois Londoniens leur permet de voyager entre les lignes. Lignes ayant la forme de longs ponts tendus entre rock progressif et free jazz,  improvisations complexes et beat funky. En bon power trio digne de ce nom, Troyka propulse sa musique comme on va de l’avant, poursuivi par une horde sauvage. Une ténacité, une hargne, une vitesse qui balaient les obstacles mélodiques pour n’en garder que l’urgence vitale. Une musique à la vie à la mort dans laquelle le souffle surpuissant de Julien Lourau viendra s’immiscer. Tempête garantie.

Placement libre assis/debout, places assises non garanties.

Plein tarif : 12 € / Tarif réduit : 10 € / Formule festival : 10 € / Tarif Jeunes : 10 €.

Pour acheter une formule festival.

Affiche Jazz à la Villette 2013