Mon compte Accessibilité

Festival Jazz à la Villette du 30 août au 11 septembre 2016

Éditions précédentes > 2013

< Concert précédent
Concert suivant >

Jamie Cullum

1ère partie : Kellylee Evans

Placement libre debout.

Jamie Cullum

L’entertainer dans toute sa splendeur ! Un showman. Un virtuose. Un personnage. Une gueule. À 34 ans, Jamie Cullum est de cette race rare des chanteurs pop et jazz, pianiste bluffant, et grandiose Monsieur Loyal de chacun de ses concerts. Entre ses doigts, l’espiègle Britannique s’approprie un standard signé Cole Porter, un air de Stephen Sondheim ou des Beatles, voire un tube de Rihanna, le lance le plus haut possible pour mieux le faire rebondir. Sur scène, son territoire de prédilection, celui que certains ont surnommé le “ Sinatra en baskets ” est capable de tendresse, de générosité et de beaucoup d’humour. Caméléon ultime, il passe surtout, en un claquement de doigts et avec un grand naturel, d’une incursion 100% jazz à un feu d’artifice pop. Une expérience à vivre au moins une fois dans sa vie.

1re partie : Kellylee Evans
Depuis 2004, l’année où elle est récompensée au prestigieux concours international Thelonious Monk de Washington  (Quincy Jones, Al Jarreau, Kurt Elling, Flora Purim, Jimmy Scott et Dee Dee Bridgewater sont dans le jury), Kellylee Evans est l’une des voix les plus suivies par les aficionados de jazz vocal. Un organe, derrière le classicisme du timbre, duquel la  chanteuse canadienne d’origine jamaïcaine dompte un swing redoutable avec une élégance hautement raffinée. Pas d’esbroufe, juste de la soul chez cette fan de Nina Simone – elle lui a consacré son troisième album – qui puise également son inspiration dans le funk et même le rap, comme son dernier disque, I Remember When, le laisse entrevoir. Des grands écarts qui donnent encore plus de matière au charisme de Kellylee Evans.

Tarif unique : 38 € (peut être acheté dans une formule festival).

Pour acheter une formule festival.

Affiche Jazz à la Villette 2013