Logo Jazz à la Villette

Éditions précédentes > 2011

Cinematic Orchestra / Mulatu Astatké

Mulatu Astatké

En 2005, grâce au film de Jim Jarmush Broken Flowers, le nom de Mulatu Astatké sortait enfin du cercle restreint des aficionados de musique éthiopienne. A 65 ans passés, le père de l’ethio-jazz trouvait alors un nouveau public prêt à goûter le rythme atypique de sa musique. Car derrière son vibraphone et ses percussions, Astatké signe un jazz hors-norme, baignant dans des sonorités latinos, de la soul instrumentale, de la musique folklorique éthiopienne, où cuivres et percussions conversent de manière inédite. Chez lui, la samba est décalée, le jazz emprunte de tortueux chemins épicés souvent très funky. Bref, un groove d’Abyssinie dont Mulatu Astatké demeure bel et bien le représentant le plus inspiré.



Cinematic Orchestra

Rarement groupe n’aura aussi bien porté son  nom. Fondé en 1999 par Jason Swinscoe, Cinematic Orchestra a abordé  l’electro-jazz sous son versant le plus ambitieux. Le plus mélodique  aussi. Cinématographique à souhait, la formation britannique, pièce  maitresse du label Ninja Tune, s’emploie à construire d’incroyables  bandes sonores, atmosphériques, où improvisations jazz, DJing, downtempo et soul s’entrecroisent avec finesse. Parfois l’affaire est même encore plus organique lorsque Swinscoe invite de grandes voix (Patrick Watson, Lou Rhodes et Fontella Bass ont chanté sur certains titres). Le  métissage entre textures électroniques – toujours utilisées avec  parcimonie – et compositions raffinées donne à cette aventure un goût  inédit. Comme la bande originale bien réelle d’un film que chacun est  libre de tourner.

PROFITEZ DE LA FORMULE FESTIVAL! 
A partir de 3 concerts réservés simultanément, bénéficiez d'un tarif préférentiel. Réservations au 01 44 84 44 84 / 01 40 03 75 75

Affiche Jazz à la Villette 2011