Logo Jazz à la Villette

Éditions précédentes > 2009

Carl Craig presents Tribe

1re partie : Jean Louis

Jean Louis Jean Louis, un prénom en guise de nom de groupe, du genre à conjuguer radicalité et musicalité. Telles qu’affichées sur le myspace de ce trio composé d’un trompettiste, d’un bassiste et d’un batteur : un marteau y croise une trompette. Soit une musique qui puise son originalité dans l’esprit libre du jazz des années 70, mâtiné de l’énergie du rock le plus aventureux. Rythmiques hypnotiques et sonorités saturées, leur groove tellurique rappelle à ceux qui l’avaient oublié que le jazz, c’est aussi une histoire d’improvisations sans concession. Carl Craig presents Tribe Détroit est une terre fertile en musiques noires-américaines : jazz, soul, hip-hop, funk y ont eu largement droit de cité. C’est aussi là qu’est né Carl Craig en 1969. C’est toujours là que s’inventera la techno et plus largement une bonne partie de la musique électronique, dont Carl Craig fut l’un des pionniers emblématiques. C’était déjà cette fabuleuse scène qu’il honorait en 2003 avec "Detroit Experiment", un album où l’on retrouvait Geri Allen, Doug Carn, Marcus Belgrave… Six ans plus tard, l’esthète des machines à sons prolonge l’expérience en s’associant aux musiciens qui participèrent à l’aventure de Tribe Records, label basé à Detroit, fondé au début des années 70 par le saxophoniste Wendell Harrison et le tromboniste Phil Ranelin, vite rejoints par le trompettiste Marcus Belgrave, le batteur Doug Hammond, le pianiste Harold McKinney et tant d’autres. Tous s’organisèrent et se fédérèrent pour porter au plus haut leur message en musique (du jazz au pluriel de leurs subjectifs).

Affiche Jazz à la Villette 2009